Stage en yourte du 22 au 25 juillet 2016

Vendredi soir : Arrivée des stagiaires

David et moi étions fiers de présenter notre nouveau lieu de vie et notre yourte.

Notre équipe avait fait un long voyage jusqu'à nous (Lyon, Pyrénées, Amiens, Alsace) et la fatigue était palpable mais nous ressentions leur enthousiasme pour cette nouvelle aventure qui allait commencer dès le soir même.

Chacun arrivant avec ses bagages (histoires/émotionnels) plus ou moins lourds, les énergies du lieu commençaient déjà à faire leur travail. Des tensions se faisaient ressentir, non pas au sein du groupe car il était déjà lié de part les stages Terre-happy en communs ou simple connaissance Facebook, mais de façon plus individuelle. 

 

Tru (true en anglais = Vérité) - La Chapelle de Brain : Un lieu où l'on doit évacuer tout ce qui ne nous appartient plus,  pour laisser place à notre Vraie nature.

 

C'est peu dire, car dès le départ, quand on joue un rôle pour se cacher, pour fuir un état sous-latent, une souffrance, quand on se ment à soi, aux autres... Sur ce lieu, c'est comme si nous passions dans un pressoir à jus de raison. Tout remonte ! Ca dégueule de partout, selon les parts blessées qu'on s'efforce de ne pas vouloir aller voir.

 

Après un délicieux repas préparé par Olga et Nath, nous nous sommes réunis dans la yourte pour y commencer notre aventure en Terre Happy..

En passant, un immense merci à Olga qui nous a cuisiné d'excellents repas nous permettant de voyager à travers des saveurs toutes aussi différentes les unes que les autres. Des plats riches, sains et équilibrés, une palette de couleurs et de sensations douces et réconfortantes qui faisaient un bien fou après nos expériences pleines d'émotions.Grand merci à Nath qui l'a beaucoup aidé aussi.

 

Ce premier soir, l'idée était que chacun se présente en version musicale au centre du cercle.

Rien à dire, juste se connecter à Soi et à jouer d'un instrument zen de son choix (tambour chamanique, hochet, tambourin, djembé, hang, happy drum, caxixi...). Les autres, se connectant à lui, jouent pour l'accompagner.

A partir de là, chacun a pu se rendre compte, combien les vibrations musicales suffisent pour décrire une personne et son état émotionnel.

 

Samedi : Connexion du groupe

  • Séances de méditation et de Qi Gong animées par David - Encrage, reconnexion au corps et à Soi.

 

  • Chants, danse , musique Terre-happy en connexion à la Terre pour se relier les uns aux autres.

La connexion s'est établie. Les coeurs s'ouvrent. Le travail peut commencer.

 

  • Jeux de rôle sous forme de constellation familiale.

Beaucoup de parts blessées non identifiées jusqu'ici sont remontées.

Ca brasse, ça remue, ça bouscule... Mais ça avance.

 

  • Après le repas du soir, nous avons laissé libre cours à nos instincts d'enfants en montant sur des ballots de paille à côté de chez nous. Admirant le fabuleux coucher de soleil, nous nous sommes laissés porter par un instant de sérénité en commun.

 

  • Le soir, chant, danse et musique autour d'un feu de camps qui dansait comme un dragon ou une danseuse de flamenco (selon l'imagination des uns et des autres).

Hommage au féminin et au masculin sacré.

Moment intense et communion très forte de l'énergie féminine nous permettant de nous lâcher et de nous exprimer sous un sentiment de liberté enivrant et puissant.

Le Tchaï (mélange de thé noir et d'épices chaudes) que nous avait préparé Olga avec beaucoup d'amour, nous a réchauffé le corps et le coeur.

Grand merci à Jade qui s'est acharnée à maintenir le feu en vie très longtemps.

Ce qui nous a permis de tous nous allonger sur le sol et de contempler l'immensité des étoiles.

Nous avons d'ailleurs assisté au passage d'une très belle étoile filante.

Instant magique où nous étions connectés au monde.

 

Dimanche : En route pour Brocéliande !

 

  • Au tombeau du géant - Revivre sa naissance dans la jouissance : Nettoyage des blessures engrammées au niveau cellulaire.

Instant très puissant de libération et de reconnexion à Soi.

 

A côté du Hotie de Viviane, petite halte dans un bois.

Un bois fortement lié aux énergies de la "honte", nous a appelé. 

Ce lieu avait besoin d'être rééquilibré.

  • Travail sur notre rapport à la "honte", aux peurs liées aux jugements, à notre jouissance connectée à notre puissance. Enlever le masque qui nous identifie au sage, pas sage ou passage du mensonge, à la vérité de ce qu'on veut exprimer.

 

Après notre travail, nous pouvions ressentir que le lieu était plus léger et plus accueillant.

En même temps, nous l'étions plus aussi...

 

Au loin, résonnait le tambour chamanique d'un autre groupe... Clin d'oeil.

 

 

Le soir : Intégrer ce que nous avions lâché à travers l'expression du corps.

  • Danse, percussions, chants, jeux, joie, amour... Libération de l'Etre.

Notre yourte prenait vie et vibrait aux rythmes de nos coeurs.

David et moi avons été très émus.

 

Lundi matin : Spirale chamanique de la Vie - Reconnexion aux parts blessées pour les libérer - Choisir son voyage pour danser la joie et la liberté d'Etre.

 

Après une petite séance de Qi gong animé par David pour nous permettre de nous recentrer et de revenir dans nos corps, nous avons pu poursuivre notre travail.

 

La yourte a permis de réunir beaucoup d'énergies. Que ce soient des énergies liées au chamanisme ou aux druides, l'égrégore créé par le groupe, grâce aux chants et aux sons musicaux des uns et des autres a permis à chacun de se reconnecter avec puissance, à sa part chamanique de plus en plus présente tout au long du stage.

 

Conclusion :

L'énergie et les liens du groupe étaient très forts. Ce qui a une nouvelle fois permis de faire un travail en profondeur sur chacun.

Les énergies de notre lieu de vie et de notre yourte nous ont accompagnés et portés.

Nous avons tous laissé derrière nous d'anciens fonctionnements et d'anciennes croyances très lourdes et accablantes. 

Ce qui ne veut pas dire que tous les problèmes soient résolus mais simplement, cela permet d'avancer un peu plus dépouillés et donc plus légers.

 

Ce stage était beaucoup lié aux rapports à la jouissance et au corps.

Parfois, notre pouvoir, notre puissance de femme ou d'homme peuvent nous faire peur, alors nous nous coupons de nos ressentis. Ce qui nous anesthésie et nous coupe de tous nos ressentis cellulaires et énergétiques. Nous n'entendons plus nos voix intérieures, celles de nos parts blessées qui gueulent. Alors s'ensuivent des processus de fuite à multi facettes.

Ici, plus de fuites possible. Faire face à nos miroirs et à nos peurs permet rapidement de se libérer d'entraves qui n'étaient jusqu'ici, pas encore identifiées.

 

Nous avons tous partagé des moments intenses et profonds, reliés à la magie des lieux et de chacun. Chaque être illuminé et illuminant de sa lumière et de ses couleurs.

Des instants nous reliant entre humains et êtres vivant et vibrant.

Des instants où nous ressentions la puissance de ce lien plein d'amour qui nous reliait au TOUT et à SOI.

 

Grand merci à Caroline Gruffaz pour sa belle présence également mais aussi pour ces magnifiques photos qui vont nous permettre de partager également à l'extérieur ce que nous avons vécu à l'intérieur.

Les photos ne sont diffusées qu'avec l'accord des participants.

Caroline Gruffaz : http://www.phototerrehappy.fr/

 

Merci à tous pour votre enthousiasme et votre confiance aveugle en nous.

Merci d'avoir fait tout ce chemin jusqu'à nous et pour nous avoir autant donné.

Nous vous aimons.


N'hésitez pas à laisser un petit commentaire pour nous faire partager vos ressentis...

Commentaires: 0