Halloween et nos bonnes vieilles croyances - 2 novembre 2016

- Hallo !? Ween ?! C'est toi!???

- Tu vas mouuuuriiirrrr ! Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah! (rire diabolique au téléphone)

- Aaaaaahhhhh !!!!!! (cri d’une personne super épouvantée)

C’était pour planter le décor.

 

Voilà comment je ressens les choses en cette période :

Depuis les dernières pleines lunes de la saison, nos monstres intérieurs, nos vieux démons, nos vieux fantômes, nos côtés obscures de la force, nos parts puissantes mais flippantes de sorciers et de sorcières, nos parts blessées enterrées mais toujours vivantes, nos bestioles bizarres qui nous hantent la nuit sous forme de rêves un peu glauques, la voisine ou la belle-mère qui débarque de nulle part avec un cake au potiron...

Tout ça resurgit du fin fond de nos mémoires... Brrrrr !

Aaaahhhh! Ben tiens ! Y a les toiles d'araignée au plafond qui se décollent et pas besoin d'Halloween pour le vivre !

Ca retourne ! Ca grattouille ! Ca pique ! Ca fait mal ! Ca fait peuuuuurrr!!!!

On se dit : "Merde! Je fais pas une dépression quand même !!!!???"

Rassurez-vous ! Sans nul doute, vous êtes bien malades !

Mais vous survivrez ! Ah ! ah!

Ou pas ! (faut pas trop que je m’engage sur cette réponse)

 

Alors pour info, on est tous de grands malades, faut juste en avoir conscience.

On est affecté par nos croyances à la con (ce sont comme des cancers de toutes sortes) !

Et plus on y croit, plus on est mort ! Parce qu'on peut être vivant mais mort aussi !

Si si ! J'en vois pleins des mort-vivants !!!!

C'est Halloween tous les jours dans la vie !

 

L'idée, ce serait déjà d'arrêter de croire tout ce qu'on vous dit.

Parce qu'il n'y aura rien de vrai tant que cela n'aura pas été validé par votre grand gourou intérieur tout puissant ! Celui qui dit :

"Houa ! Mais je kiffe grave ce qu'il me dit l'autre là ! Houai !!!! Mon coeur fait boum boum ! J'ai envie de faire çaaaa ! Oui oui oui ouiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!"

L'orgasme puissant de l'INTUITION !

Aaaaahhhh ! Mais oui !

 

Et puis, je dirai, regardez vous dans la glace.

Vous y verrez peut-être un monstre en colère, ou un fantôme qui fait la gueule, ou un enfant en larmes ou juste une vieille sorcière toute triste ou Mickaël Jackson (bon, là faut arrêter de prendre de la drogue hein!)...

Qu'importe ce que vous verrez !

Mais au moins, donnez-vous la peine de le regarder.

Ce n'est pas vous.

C'est juste une part de vous qui prend le contrôle, qui prend beaucoup trop de place mais que vous ignorez depuis trop longtemps.

Alors comme un gamin qu'on maltraite et qu'on abandonne, soit il gueule pour qu'on l'entende, soit il reste prostré dans un coin et s'efface pour se soumettre à n'importe quelle croyance. Celles-là mêmes qui vous ont toujours menées par le bout du nez depuis votre enfance !

Apprenez à accueillir cette part envahissante et à l'aimer même si elle vous fait peur, même si vous la trouvez laide. Sinon, elle viendra toujours vous hanter. Cette part est effrayante, oui, mais uniquement pour qu'on la remarque.

Elle fera “Booh!” dans la glace.

 

C'est beau de mettre des masques à Halloween pour s'autoriser une fois dans l'année à avoir peur et à en rire.

Pourquoi vous ne regardez pas celui que vous mettez tous les jours mais qui vous rend malheureux ?

Pourquoi cette période est douloureuse ?

Pourquoi êtes vous fatigués ?

Pourquoi c'est le bordel dans votre vie ?

Pourquoi vous n'aimez pas vos monstres qui ont juste envie d'exister ?

Tout est question de croyances ! (encore!)

Comme cette fête d’Halloween.

C’est la période où toutes nos peurs remontent et mettent ainsi en avant nos anciennes croyances qui nous collent à la peau comme des costumes désuets de mauvais goût qu’on ressort tous les ans par flemme d’investir dans le renouveau ou la renaissance. Pi ça coûte cher ! Oui ! Le temps, c’est de l’argent ! Faut bosser ! Faut bosser ! Faut bosser !

 

Pour moi, chaque jour ressemble à cette journée festive d’Halloween où on s’autorise à manger des bonbons et où on fait peur : Ca fait chier mais on le fait quand même pour dire de le faire et de se fondre dans la masse, histoire de paraître “original” mais pas trop. Qu’on vous remarque cette fois-ci, mais pas trop. Certains font péter le costume de ouf et cherchent un moyen à ce qu’on le trouve génial, et d’autres ferment leur porte à clés et éteignent les lumières histoire de pas être emmerdés par les gamins parce qu’encore une fois, on a oublié d’acheter les BONBONS ! Raaah ! La honte le jour d’Halloween merde ! Shame on you ! (honte à toi ! en français pour ceux qui ne sont pas bilingues).

Moi ! J’oublie presque chaque année d’en acheter ! Mais, je trouve toujours de vieux bonbons rassis collés au fond du placard (ceux que Jade a récoltés l’année précédente mais qu’elle n’a pas aimé). Bon, ok, c’est pas mieux. J’avoue ! Mais j’assume !

 

Soit on se cache, soit on se démasque en se cachant derrière un autre masque bien plus effrayant !

Alors, plutôt que d’essayer de ressembler à un zombi (the walking dead - saison 30, y a jamais de fin à cette série, ils mourront jamais tous ces morts! Merde!), assumez celui que vous êtes déjà !

(ok ! c’est fort comme phrase je sais !) (Si je disais ça à ma mère, je m’en prendrai une direct... Je sais.) (Mais vous êtes pas ma mère !).

 

Et une fois que vous l’aurez bien observé ce masque de zombi, vous en aurez peut-être marre de le porter tous les jours.

Alors peut-être que vous ferez un peu plus que d’enterrer vos vieilles parts blessées dans le sol de la cave où gisent déjà le cadavre de la belle-mère ou de la voisine (celle qui ramène le cake au potiron) (ou celui de l’instit qui a dit que votre gamin était idiot) (dans ma cave à moi, y a celui de mon ex, mais chuuuut ! C’est entre nous !).

 

Arrêtez de fuir.

C’est bien plus douloureux d’ignorer un cancer qu’on a depuis toujours que de se couper un membre qui repousse (comme une racine morte qui laisse la place aux nouvelles pousses).

Laisser mourir tout ce qui ne fait plus partie de vous.

Brûlez les en un feu de joie comme cette fête de Samhain.

Et regardez bien toutes ces potentialités de possibles qui s’offriront à vous, comme des graines qui germeront les mois prochains, après avoir pris ce risque d’être vous-mêmes et non ce quelqu’un d’autre derrière un masque d’horreur.

 

Croyez simplement en vous et en vos monstres qui ont simplement un message à vous transmettre.

Pour finir, ne croyez en rien à tout ce que je viens de vous écrire.

Ou seulement si cela vous procure une intuition orgasmique ! ;-)


N'hésitez pas à partager votre avis sur cet article

Écrire commentaire

Commentaires: 0